Déclaration constituante

Déclaration constituante du parti Al-Harak

La révolution de la liberté et de la dignité a constitué un nouveau départ pour notre pays et pour le monde arabe et elle a donné de grands espoirs pour l’instauration de la démocratie et de la justice sociale et pour sortir de la tyrannie et de la corruption. Les élections du 23 octobre 2011 ont constitué une étape importante sur la voie d’une nouvelle fondation, aboutissant à l’achèvement d’une constitution rêvée par des générations de Tunisiens et une occasion historique de cristalliser les caractéristiques d’un projet national d’indépendance, de liberté, de développement, de justice et de protection sociale.
Parce que le projet de révolution pacifique et démocratique qui a soulevé la tête de la Tunisie et des Tunisiens n’a été réalisé que dans une petite partie de celui-ci, et parce qu’il en est encore aux premières étapes d’un long et dangereux chemin, nous avons décidé de recruter en construisant un nouveau parti politique,

  • Construire un État dans lequel les régions, les municipalités et les organisations de la société civile disposent des pouvoirs les plus étendus pour engager le plus grand nombre de citoyens possible dans la gestion des affaires publiques.
  • Activer la nouvelle constitution afin de renforcer la démocratie, les libertés publiques et les droits de l’homme, de consacrer la souveraineté permanente du peuple sur sa richesse nationale et ses ressources naturelles et de garantir les droits souverains de l’État.
  • L’élimination du chômage, de la pauvreté et des disparités entre les deux secteurs devrait être considérée comme le facteur principal de l’État et la condition de la stabilité et de la sécurité de la patrie, ainsi qu’une stratégie pour laquelle toutes les ressources de l’État et de la société sont utilisées.
  • Lutter contre la corruption avec un système de lois audacieux et décisif, une réforme radicale du système judiciaire et un réexamen complet du système éducatif et de la politique culturelle.
  • Établir un nouveau cadre de développement fondé sur une intervention juste, forte et protectrice des États parmi les faibles, les handicapés et les opprimés, et guider correctement le secteur privé et libérer l’initiative dans l’intérêt public et pour un meilleur marché intérieur sans réduire l’ouverture au marché extérieur. .
  • Adopter une politique étrangère préservant la souveraineté nationale et nos amitiés traditionnelles, soutenant le peuple palestinien et cherchant à construire l’Union des peuples libres arabes et à renforcer les liens d’amitié avec nos peuples africain, arabe et méditerranéen.
    Dernier point mais non le moindre, la réhabilitation du système de valeurs et d’éthique dans la pratique des affaires publiques afin que le peuple reprenne confiance dans les élites politiques et dans un système démocratique permettant le développement et le changement pacifique.
    Notre projet visant à édifier une nation de citoyens et un État pour tous et une société exempte de tyrannie et d’exploitation fait partie d’un mouvement de société qui nous transcende tous et où les forces culturelles, économiques et sociales jouent un rôle énorme et par conséquent, nous sommes pleinement conscients que le projet du parti doit s’inscrire dans un projet culturel et communautaire. “Nous faisons en sorte que notre projet soit entre les mains de toutes les forces nationales et de toutes les organisations culturelles et civiques. Nous invitons également les jeunes femmes tunisiennes, leurs jeunes fidèles, des femmes et des hommes honorables, ainsi que les divers groupes sociaux à s’engager avec nous et à en faire un succès. SM ne sont pas des victimes.
    Tunisie le 20 décembre 2015